Manifestation pour la paix - Non à une guerre contre l'Irak

Catégories : 
Actualité
Thèmes : 
Affaires étrangères Europe
Auteurs : 
déi gréng
Manifestation pour la paix - Non à une guerre contre l'Irak

Publié le

DÉI GRÉNG appuient la manifestation pacifique "Non à une guerre contre l'Irak - pas de sang pour du pétrole", samedi le 19 octobre à 15h00.

Luxembourg, le 8 octobre 2002

DÉI GRÉNG appuient la manifestation pacifique "Non à une guerre contre l'Irak - pas de sang pour du pétrole", organisée par le Comité pour une Paix juste au Proche Orient, la Friddensinitiativ Lëtzebuerg et Jugend fir Fridden a Gerechtegkeet. Le départ de la manifestation aura lieu devant la Gare Centrale à Luxembourg-Ville, samedi le 19 octobre à 15h00.

DÉI GRÉNG invitent leurs membres et sympathisant-e-s à participer à cette manifestation. Concernant la possibilité d'une guerre contre l'Irak, DÉI GRÉNG ont adopté, ensemble avec les partis verts d'Autriche, de Belgique, d'Allemagne, de France, d'Italie et des Pays-Bas, la position suivante:

- Les Verts estiment que le Conseil de Sécurité des Nations Unies devrait insister sur une reprise des inspections en Irak sur la base de la résolution 1284 (1999). Des garanties doivent être offertes à l'Irak quant au fait que les informations obtenues ne seront pas utilisées à d'autres fins que celles prévues.

- Au cours de l'exécution de la résolution 1284, une levée ou un assouplissement supplémentaire effectif des sanctions qui affectent la population civile irakienne devront être considérés.

- Ils sont d'avis que la démocratie en Irak ne peut être promue au détriment de la paix dans la région. A l'inverse l'Union européenne doit promouvoir la démocratie dans ce pays en favorisant avant tout le développement de la société civile locale. Ils réaffirment que la première priorité dans la région doit être de faire progresser le processus de paix au Moyen-Orient, ce qui aura sans aucun doute un effet positif sur la situation régionale dans son ensemble.

De plus, DÉI GRÉNG soulignent les risques économiques et sociaux qu'engendrait une guerre contre l'Irak. Dans l'actuel contexte économique global, marqué par une croissance très faible, une guerre risquerait d'entraîner une récession globale qui n'épargnerait ni l'Europe ni le Luxembourg en particulier.

Pour DÉI GRÉNG

Viviane Loschetter, porte-parole   
Carlo De Toffoli, porte-parole  
François Bausch, président du groupe parlementaire