Le risque de disparition d'une espèce d'arbre

Catégories : 
Question parlementaire
Thèmes : 
Ecologie et environnement
Auteurs : 
Anzia Gérard, Kox Henri

Publié le

Réponse à la question parlementaire des députés Gérard Anzia et Henri Kox à la Ministre de l'Environnement au sujet de l'état de santé de différentes espèces d'arbres au Luxembourg.

La forêt constitue un écosystème qui protège une grande partie de notre biodiversité et joue le rôle de « poumon de la planète » qui doit être préservé pour les générations futures. Au Luxembourg, la superficie forestière recouvre plus d’un tiers du territoire et les pouvoirs publics sont responsables de 46% de cette superficie selon le STATEC. Il existe au Luxembourg une grande diversité d’arbres dont les plus fréquents sont le hêtre, le chêne et l’épicéa.

Depuis 2007, le nombre d’arbres considérés comme sains est passé de 35% à 26% et parmi ceux-ci, il semble que ce soient surtout les frênes et les hêtres qui sont en mauvaise posture. En effet, un champignon récemment découvert a contaminé presque la totalité des frênes et plus particulièrement les jeunes arbres. D’après certaines études, cette essence d’arbre pourrait bien avoir disparu de nos forêts d’ici 10 à 20 ans. Le hêtre, qui représente 30% des arbres du pays, est atteint de la maladie complexe du hêtre. Pratiquement la moitié des hêtres sont aujourd’hui considérés comme « nettement endommagés ».

Pour ces raisons, nous voudrions avoir les précisions suivantes de la part de Madame la Ministre :
 

  • Quelles sont les pistes envisageables pour combattre les maladies touchant le frêne, le hêtre, le châtaignier et éventuellement d’autres espèces d’arbres touchées ?
  • Est-ce qu’il existe, au-delà de la surveillance globale des forêts luxembourgeoises, une évaluation spécifique de l’état de santé des arbres qui se trouvent le long de nos routes, en milieu urbain et dans les parcs ?
  • Quel est la part de responsabilité de la pollution de l’air dans la dégradation des arbres au Luxembourg ?
Question parlementaire Réponse à la question parlementaire

gréng Blogs