Le rachat de parts dans la société nationale ENCEVO par un groupe chinois

Catégories : 
Question parlementaire
Thèmes : 
Economie et Finances

Publié le

Réponse à la question parlementaire de notre député Gérard Anzia à Monsieur le Ministre de l’Economie.

La société d’énergie ENCEVO S.A., maison mère de CREOS et ENOVOS, joue un rôle  stratégique dans la politique énergétique nationale, tant au niveau de la transition énergétique vers une économie durable, entamée et engagée par le plan Rifkin, qu’au niveau de la sécurité d’alimentation en énergie pour le Luxembourg, un élément clef pour l’économie nationale.

Selon des informations parues au « Handelsblatt »  du 31 juillet 2018, le groupe financier ARDIAN qui détient 25,5% des parts du groupe ENCEVO S.A. aurait trouvé un accord de reprise de sa participation avec le groupe CHINA SOUTHERN POWER GRID (GSG), une société étatique chinoise, pour la somme de 400 millions d’euros.

L’état chinois essaye de manière systématique de pénétrer le marché énergétique européen et le groupe étatique chinois « State Grid Corporation of China », a récemment tenté une démarche similaire afin de reprendre des parts dans la société énergétique « 50HERTZ ». La réaction du Ministre allemand de l’économie et de l’énergie a été de racheter par intermédiaire de la banque étatique KfW les parts de « 50HERTZ ».

Dans ce contexte, je voudrais avoir les renseignements suivants de la part de Monsieur le Ministre :

  1. Depuis quand Monsieur le Ministre est-t-il au courant des démarches de la société ARDIAN pour vendre ses participations dans le groupe ENCEVO ?
  2. Etant donné que l’état luxembourgeois est le plus grand actionnaire dans le groupe ENCEVO avec une participation de 28%, a-t-il été approché par ARDIAN pour le rachat des participations ?
  3. Existe-t-il une stratégie européenne commune afin de réagir à la stratégie de pénétration du marché énergétique européen par l’état chinois ?
  4. Vu le droit de préemption de l’état luxembourgeois, concernant une vente de participations dans la société ENCEVO, a-t-il été envisagé de racheter les parts détenues par ARDIAN, soit directement, soit par intermédiaire de la SNCI ou de la BCEE? Dans la négative, quel est l’argumentaire qui a conduit à cette décision ?
  5. Vu le rôle d’importance nationale de la maison mère ENCEVO, et vu le bon développement économique de la société, une reprise des participations de ARDIAN dans le groupe ENCEVO par l’intermédiaire du droit de préemption est-t-elle à ce jour encore possible ?
Question parlementaire Réponse à la question parlementaire