La castration des porcs

Catégories : 
Question parlementaire
Thèmes : 
Agriculture
Auteurs : 
François Benoy

Publié le

Réponse à la question parlementaire de notre député François Benoy au sujet de la castration des porcs.

L’année dernière, le Luxembourg a été célébré dans la presse internationale pour sa nouvelle loi pour la protection des animaux qui améliore les conditions de vie des animaux agricoles, notamment en ce qui concerne les interventions sur les animaux et leurs conditions de détention. Or, le règlement grand-ducal du 17 mars 2003 établissant les normes minimales relatives à la protection des porcs n’a pas été révisé.

Les porcs mâles sont castrés de manière routinière quelques jours après leur naissance. Cette intervention se fait sans anesthésie ou sédation et est souvent fait sur place par l’agriculteur. Selon l’industrie agroalimentaire, l’intervention serait nécessaire à cause de l’odeur de verrat que 5% des porcs males non-castrés développent et qui rend leur viande non comestible. Or, comme il n’y a ni anesthésie, ni sédation, l’intervention est douloureuse pour les porcelets. Il existe des alternatives telles que la castration avec analgésie, l’immunocastration ou l’abandon complet de la castration. En Norvège et en Suède, les porcelets sont castrés sous anesthésie locale. En Espagne, la plupart des porcs (80%) sont élevés sans castration.

Dans ce contexte, je voudrais avoir les renseignements suivants de la part de Monsieur le Ministre :

  1. Vu les principes entérinés par la nouvelle loi pour la protection des animaux qui vise à améliorer le bien-être des animaux et notamment les conditions des animaux de rente, n’est-il pas prévu de réviser également le règlement grand-ducal du 17 mars 2003 établissant les normes minimales relatives à la protection des porcs, notamment en ce qui concerne la castration sans anesthésie des porcelets ?
     
  2. Monsieur le Ministre envisage-t-il de mener des études afin de trouver et implémenter des alternatives à la castration sans anesthésie des porcs au Luxembourg ?
Question parlementaire Réponse à la question parlementaire