Kannerbetreiung: Gratis a fir jiddereen!

Catégories : 
Actualité
Auteurs : 
Adam Claude

Publié le

Pour déi gréng, il appartient à l’Etat de mettre en place une offre d’accueil de qualité, gratuite et pour tous les enfants. L’accueil des enfants en crèches permet aux parents – notamment pour les familles monoparentales – de pouvoir travailler et donc d’assurer leur revenu. Un accueil de qualité offre également aux enfants de plus grandes chances de réussir leur parcours scolaire. Or, pour réussir ce défi aujourd’hui, il manque toujours des places, du personnel de qualité et la gratuité des services. Tous les enfants devront pouvoir accéder et profiter du système sur base de conditions identiques et équitables.

(deutsche Version)

 

Egalité des chances pour tous les enfants, indépendamment des revenus

L’accueil des enfants doit être axé en priorité sur le bien-être des enfants. Afin d’offrir à tous les enfants les mêmes chances au départ de leur vie, l'accès à un accueil de qualité ne doit pas dépendre du revenu des parents. Voilà pourquoi l’accueil gratuit, en tant que mission publique, contribue à une plus grande équité sociale et doit être financé par les recettes fiscales. Ainsi, non seulement les parents mieux lotis participeront proportionnellement davantage, mais tous les contribuables et acteurs économiques contribueront.

 

L’accueil gratuit contribue à la cohésion sociale

Nos enfants représentent l’avenir de notre pays et de notre société. Nous devons leur offrir un accueil et une éducation optimale. Etant donné les prix croissants des chèques-services et l’offre toujours insuffisante, de nombreux parents optent pour des offres privées. Des familles avec un revenu plus élevé ont de plus en plus recours – seules ou à plusieurs - à des bonnes d’enfants. Ainsi les enfants grandissent sans avoir pu bénéficier directement de la diversité sociale et culturelle du pays. La cohésion sociale en souffre et ce au détriment de tous les enfants, qu’ils soient issus ou non de familles immigrées. Seule une offre d’accueil suffisante et gratuite nous aidera à éviter cette perte d’intégration et nous permettra de renforcer la cohésion sociale.

 

Egalité des chances pour hommes et femmes, pour la vie professionnelle et familiale

La possibilité de faire garder leurs enfants, permet aux deux parents de continuer leur activité professionnelle. En même temps, elle permet une meilleure répartition des tâches familiales. Elle renforce la participation active des pères à l’éducation de leurs enfants et la participation des mères à la vie professionnelle. Or, en raison des chèques-service de plus en plus chers, de nombreuses femmes abandonnent leur emploi (souvent à mi-temps) financièrement peu ou pas rentable. Un accueil gratuit des enfants favorisera non seulement l’égalité des chances entre hommes et femmes, mais également celle des enfants. En fin de compte, chaque euro que nous investissons dans l’éducation et l’accueil permettra d’éviter la pauvreté aussi bien pour les jeunes familles et leurs enfants que pour des femmes monoparentales qui ne peuvent pas acquérir des droits de pension suffisants.

 

>>> accédez au dossier complet: Kannerbetreiung