IVG: Une loi digne du 21e siècle

Catégories : 
Actualité
Thèmes : 
Femmes Justice Santé
Auteurs : 
Lorsché Josée

Publié le

déi gréng saluent que la Chambre des députés adoptera aujourd’hui les nouvelles dispositions sur l’interruption volontaire de grossesse. Désormais, le Luxembourg possède une règlementation moderne, adaptée à la réalité du 21e siècle.

Françoise Folmer du Genderrot de déi gréng : «  Cette réforme de la législation accorde enfin aux femmes  le droit fondamental à la liberté de décision dans un domaine qui a une influence déterminante sur leur vie ».

Les nouvelles dispositions réforment donc radicalement l’approche générale en matière de règlementation de l’IVG en y instaurant le principe du droit de la femme à  l’auto-détermination, un principe que déi gréng et les mouvements luttant pour les droits des femmes réclament depuis longtemps. Josée Lorsché, membre du Genderrot et Vice-présidente de la Commission de la Santé, de l'Egalité des chances et des Sports précise que : « La deuxième consultation obligatoire a été remplacée par l’offre d’une consultation à caractère facultatif, une des mesures permettant aux femmes d’évaluer leur propre situation de vie. »

En même temps l’interruption volontaire de grossesse est dorénavant considérée comme une question de santé publique, condition indispensable pour un accès à une interruption volontaire de grossesse sûre et légale.

Le Genderrot de déi gréng souligne l’importance de moyens suffisants pour la mise en œuvre d’une politique de prévention de grossesse non désirée : la gratuité des moyens contraceptifs en général (y compris ceux de longue durée, tels les stérilets et implants), plus particulièrement une politique systématique d’information et de sensibilisation notamment des jeunes femmes et la généralisation de l’éducation sexuelle et  affective.  

Le Conseil à l’égalité entre femmes et hommes de déi gréng félicite le gouvernement et la Chambre des députés, qui ont voulu mettre en œuvre rapidement cette adaptation de la loi sur l’IVG, tel que prévue dans l’accord de coalition de décembre 2013. Le droit à disposer de leur corps et à pouvoir choisir librement, un des droits fondamentaux, est enfin reconnu aux femmes – une avancée importante pour la société luxembourgeoise.

 

Genderrot de déi gréng

Conseil à l’égalité entre femmes et hommes de déi gréng

gréng Blogs