Entrevue avec la BI Kéinzeg

Catégories : 
Actualité
Thèmes : 
Transports et Mobilité
Auteurs : 
déi gréng
Entrevue avec la BI Kéinzeg

Publié le

Récemment une délégation du parti DÉI GRÉNG, conduite par les députés Jean HUSS et Robert GARCIA, a accueilli les représentants de la "Lokalinitiative géint eng Autobunn duerch oder lanscht d'Gemeng Kéinzeg".

Luxembourg, le 13 mai 2002

Récemment une délégation du parti DÉI GRÉNG, conduite par les députés Jean HUSS et Robert GARCIA, a accueilli les représentants de la "Lokalinitiative géint eng Autobunn duerch oder lanscht d'Gemeng Kéinzeg".

La "Lokalinitiative" a exposé ses craintes et sa profonde inquiétude devant les plans relatifs à la construction projetée d'une nouvelle autoroute longeant la frontière Ouest du Grand-Duché de la région arlonnaise vers Longwy-Thionville. Comme le gouvernement luxembourgeois semble avoir l'intention de connecter "la Collectrice du sud" à cette nouvelle autoroute en la prolongeant à partir du giratoire de la "Biff" vers la localité de Sélange, les localités de Clemency et de Linger seraient exposées dans leur voisinage immédiat aux nuisances intolérables - pollutions, bruits etc. - engendrées par un trafic transit de grande envergure. Comme la connexion Sélange-Clémency-Biff (Bascharage) transformerait le caractère original de la "Collectrice du sud" en la transformant en nouvel axe autoroutier d'Arlon vers Metz et Sarrebruck, d'autres localités situées sur le tracé de la "Collectrice" connaîtraient en même temps une dégradation considérable de leur qualité de vie.

DÉI GRÉNG se sont déclarés solidaires des inquiétudes et de revendications de la "Lokalinitiative" Clemency et invitent le Gouvernement à renoncer à ses plans autoroutiers.