Aide aux enfants « dys » dans nos écoles (Q)

Catégories : 
Question parlementaire
Thèmes : 
Education et Enseignement Enfance et Jeunesse
Auteurs : 
Adam Claude

Publié le

Question parlementaire élargie (orale) de Claude Adam à la Ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle concernant l'aide et l'encadrement des enfants "dys" dans l'enseignement public.

Un article de presse dans un quotidien luxembourgeois présentait récemment le service « Dys-Positiv » que l’association « Caritas Jeunes & Famille ». L’asbl offre cette prestation depuis janvier 2012 en tant que service d’aide aux enfants atteints de certains troubles cognitifs ou d’apprentissage (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie, dysphasie). L’article relevait également certains problèmes touchant les enfants et les parents d'enfants concernés. Ainsi, une thérapie offerte par Caritas coûterait environ 5.000€, bien que l’association offre également un tarif réduit. Les organisateurs du service affirment espérer à moyen terme une subvention de l'Etat.

Vu l'ampleur du phénomène (10% de la population selon l'OMS) et vu les coûts élevés pour les parents d'enfants en âge de scolarité obligatoire, le député Claude ADAM aimerait savoir si la mission d'aider et d'encadrer les enfants "dys" n'incombe pas en premier lieu à l'enseignement public.


Question parlementaire [PDF]